Digitalisation de vos formations Ep4 part2

Créer du contenu (partie 2) - Quiz et classes virtuelles

La semaine dernière nous avons vu ensemble comment optimiser tel rendu de vos contenus vidéos. Cette semaine nous allons parler d’autres types de d’activités : les quiz et les classes virtuelles. Prêts ?

– Temps de lecture 8min

Soigner ses quiz

Un quizz ne doit pas être vécu par l’apprenant comme une sanction. Il s’agit avant tout d’un exercice informel qui permettra de créer une interaction avec le stagiaire tout en mettant le doigt sur ce qui n’a pas été compris.

En faire assez fréquemment dans votre cours permettra de garder l’attention de votre stagiaire en le rendant acteur de sa formation. N’hésitez donc pas à en faire assez fréquemment, c’est-à-dire toutes les 3/4 activité (ou après 30min à 1h de cours). Une bonne pratique consiste également à commencer la formation ou le module par un quizz. Pour quelle raison ? L’apprenant pourra de cette manière identifier directement les notions qu’il devra intégrer dans le cadre du module en cours ou de la formation et sera plus attentif à ces sujets.

Le quizz noté ce n’est pas automatique :

Nous pensons que scorer/noter systématiquement ses quizz n’est pas la meilleure pratique car une note est généralement vécue comme une sanction par l’apprenant. Ce dernier risque alors de perdre  intérêt et confiance si celle-ci n’est pas jugée suffisante. Certains quizz doivent ainsi être réalisés dans le seul but de challenger vos apprenants. Leur montrer l’écart entre le cours et leur niveau de connaissances actuel et ainsi les encourager à fermer cet écart

Classes virtuelles

Nous vous recommandons de commencer vos formations par une classe virtuelle. Elle tiendra le rôle de réunion de rencontre entre vous et vos apprenants et apportera de la personnalisation à votre action de formation.

Vos classes virtuelles doivent être fixées sur des horaires et jours fixes. Cela peut paraître évident, mais nous vous rappelons que comme une classe en présentielle vous devez créer une routine (habitude) pour vos apprenants, ils doivent identifier de façon claire le temps dédié à leur formation.

Formez vos formateurs à l’animation distancielle 

Un dispositif distanciel ne s’anime pas comme du présentiel : les rythmes sont différents, et il est plus difficile pour le formateur/animateur de se rendre compte du niveau de compréhension des apprenants. Le formateur doit donc être suffisamment à son aise sur la solution qu’il utilise et dans l’échange à distance pour que l’aspect distanciel ne soit pas trop marqué et qu’il puisse accompagner ses apprenants tout au long de la formation.

Quelques vérifications et conseils :

Avant la classe virtuelle :

  • Assurez-vous que l’ensemble de votre matériel fonctionne
  • Mettez en avant le formateur, pour l’apprenant, c’est un bon moyen de mettre un visage sur un cours. Présenter ses expériences permettra de rassurer votre apprenant sur la qualité des enseignements dispensés.

En début de classe virtuelle :

  • Expliquez les règles de l’échange (temps dédié au cours vs temps dédié aux questions, comment les apprenant peuvent interagir avec vous, …)
  • Veillez à ne pas donner votre cours de manière descendante (sans action ou interaction de la part des apprenants) et assurez vous qu’ils vous suivent en les sollicitant
  • Maintenez vos classes virtuelles à 10 participants maximum
  • N’hésitez pas à utiliser des outils d’animation pendant vos clases virtuelles (exemples d’outils : Wooclap/ Klaxon/ beekast)

Après la classe virtuelle

N’hésitez pas à demander un feedback à chaud à vos apprenants. Pour cela vous pourrez utiliser un simple formulaire (google forms, Surveyheart, surveyminkey,  Typeform, ou Airtable pour les plus aguerris), à moins que vous disposiez d’une solution ou d’un processus dédiée

L’expérience, l’expérience, l’expérience

Pensez à mettre en place du social scoring (fournir un espace sur lequel chacun peut noter et commenter vos cours/module) vous permettra d’obtenir des retours de la part de vos apprenants sur la formation et d’évaluer sa pertinence. Mettez-le en place et rendez le  accessible à tout moment par les apprenants afin qu’ils puisse vous faire leurs retours à tout moment. Pour exemple la plateforme 360Learning utilise chez Schola Ingénierie prend en compte le social scoring.

C’est tout pour cet épisode, à la semaine prochaine !

Si un sujet spécifique concernant la digitalisation de vos formations vous intéresse, n’hésitez pas à nous le dire dans les commentaires ci-dessous, nous intégrerons la réponse dans un prochain article.

1 réflexion sur “Digitalisation de vos formations Ep4 part2”

  1. Ping : Bonus – SCHOLA INGÉNIERIE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Partager cet article

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email