Digitalisation de vos formations Ep1

Avant de vous lancer

Avant de parler de la digitalisation de vos formations nous allons parler de ce qui en est la source : Vous ! Pour ce premier épisode nous allons donc voir ensemble quelques éléments de base sur les formations digitales et leur création.

1. La technologie est vore amie

Pour commencer, parlons de votre état d’esprit. Avant de vous lancer, gardez bien en tête que la technologie est votre amie. Les outils que vous allez sélectionner dans le cadre de vos actions sont là pour vous apporter des solutions. Un temps d’adaptation est souvent nécessaire pour atteindre un niveau optimal de connaissance et commencer à profiter pleinement de leurs fonctionnalités, mais vous ne devez pas vous en faire des noeuds au cerveau. Si un outil ne vous paraît pas clair ou ne vous paraît pas correspondre à votre besoin, ne vous forcez pas, cherchez-en un autre. le marché regorge de solutions qui vous offrent la possibilité de créer des formations captivantes en vous basant sur des modèles (“templates”) simples à utiliser.

Les avantages du digital sur le présentiel en termes de formation

  • Augmente les interactions
  • L’alternance des médias permet de capter l’attention des apprenants plus efficacement
  • Facilite l’expression des apprenants, les “élève au fond de la classe” s’expriment plus facilement
  • Habitue les apprenants à l’usage d’outils digitaux
  • Facilite la conservation des preuves, ce qui peut être intéressant si vous avez des projets CPF/Qualiopi (nous pouvons également vous accompagner sur ces sujets)

2. L’importance des tests

Tester sera le meilleur moyen pour vous d’identifier l’outil qu’il vous faut, la configuration qu’il vous faut, l’organisation et les processus qu’il vous faut. Ne soyez pas avares de tests, c’est l’une des étapes du succès. Ils constituent un investissement en temps qui peut parfois sembler important, mais vous feront gagner énormément en sérénité et en temps sur le long terme. Mais attention, il y a certaines règles à respecter avant de lancer un test.

  • Identifiez les objectifs du test : exprimez de façon claire ce qui doit être testé, ce que le test est supposé valider ou invalider et les retours d’expérience que ce test doit vous fournir.
  • Identifiez les testeurs : votre test ne doit pas être réalisé par la totalité de votre organisation, mais uniquement par les parties prenantes, les personnes directement impactées par le changement. De préférence trouver des parties prenantes volontaires pour votre test, cela vous permettra d’avoir des retours plus fiables
  • Définissez la durée de votre test : la durée doit prendre en compte la disponibilité de vos collaborateurs et le temps nécessaire à la prise en main de la solution. Pour gagner du temps vous pouvez aussi découper votre équipe de testeurs en plusieurs segments. Chaque segment (groupe) testera alors une solution différente ou un aspect différent de la même solution. Vous pourrez ainsi condenser le temps nécessaire à votre test.

La majorité des outils du marché sont simples et rapides à prendre en main, parfois même déjà connus de vos apprenants et formateurs ce qui peut beaucoup vous aider dans la planification du test

 

3. Assurez l’adoption en interne

Le bon fonctionnement d’un nouvel outil digital est fortement dépendant de l’adoption de vos collaborateurs. Qu’ils soient 2, 10 ou 100, assurez-vous que l’outil sera bien accepté et saura s’imbriquer dans leur façon de travailler. De la même manière, il vous faudra vous assurer que le changement soit bien expliqué à vos clients. N’hésitez pas à utiliser des tutoriels, FAQ, guides d’utilisation pour accompagner collaborateurs et clients vers ce nouveau changement.

C’est tout… pour le moment. 

On se retrouve la semaine prochaine pour aborder des sujets tels que les niveaux de conversion et les premières questions à se poser lors du lancement d’une action de digitalisation.

Si vous ne l’êtes pas encore, inscrivez-vous  notre newsletter pour être informer de nos prochains postes sur ce sujet et n’hésitez pas à nous suivre sur LinkedIn.

A la semaine prochaine !

 

Partager cet article

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email